Étymologie scientifique
Étymologie
Étude de l'origine et de l'évolution des unités du lexique (mots, locutions...), depuis leur état le plus anciennement accessible.
Au XIVe siècle, éthymologie; titre de l'Etymologiarum, d'Isidore de Séville (v. 1175); du latin etymologia, du grec etumos: vrai et logia, de legein: dire.
Cette page ne prétend pas recenser les origines de tous les mots utilisés en sciences. Elle s'occupera avant tout des termes utilisés en mathématiques et devrait normalement délaisser les mots de la Biologie, beaucoup trop nombreux pour être recensés par un non biologiste. La page est bien sûre faite pour se compléter, au gré de mes trouvailles… ou des tiennes...


Une contestation, une suggestion, un mot à proposer...

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Addition Du latin additio: chose ajoutée.
Algèbre De l'arabe al Jabr «contrainte, réduction, restauration». Du livre «Al Jabr w'al muqâbala» de l'astronome perse Mohamed ibn Musa al-Khawarizmi, en 830 ap J.C. Le mot arabe correspond en mathématiques à l'opération de réduction d'une équation:

x + a = b
x = b – a

Al Jabr signifie aussi «Restaurateur d'os». Il n'était pas rare de trouver en Espagne le panneau «Algebrista y Sangrador» à l'entrée des échoppes des barbiers, qui appliquaient aussi des traitements médicaux simples.

Algorithme Déformation du nom du mathématicien perse Mohamed ibn Musa al-Khawarizmi. Son nom prononcé en Espagnol donne alguarismo, et est latinisé au Moyen âge: algorithmus. Vers 1230: augorisme. Au XIIIe siècle: algorisme. Obtient sa forme définitive en 1554.
Angle Du latin angulus.
Arithmétique vers 1370: arismétique. Du latin arithméticus, lui même adapté du grec arithmos: nombre. (Science des nombres.
Astronomie Du grec astron: corps céleste et nomos, rad. nemein: distribuer, administrer.
Axiome Du grec axiôma, de axioun: juger digne, juger valable. (Vérité indémontrable mais considérée comme universelle)
Bijection Du latin bis: répétition, duplication et de injectio: injection. ( Application qui, à tout élément de l'ensemble de départ, associe un et un seul élément de l'ensemble d'arrivée.)
Calcul Du latin calculus: caillou. Compter, c'était au départ compter des cailloux.
Carré Du latin quadratus, de quadrare: rendre carré.
Cercle Du latin circulus, circus: cercle.
Chiffre De l'arabe sifr: vide, zéro.
Conjecture Du latin conjectura.
Constante Du latin constans, de constare: s'arrêter.
Cosinus Du latin co, variation de cum: avec et de sinus (Voir sinus)
Décaèdre Du grec deka: dix et hedra: base. (Figure à dix faces)
Décagone Du grec deka: dix et gônia: angle. (Figure plane à dix angles et dix côtés)
Démonstration Du préfixe latin de qui a une valeur intensive, qui indique l'achèvement et de monstrare: montrer.
Développement Du latin dis: qui indique la séparation, et de l'ancien français voloper. Ce dernier mot vient lui-même du latin faluppa: balle de blé. L'idée d'envelopper ou de développer, former ou défaire une balle de blé.
Dièdre Du grec di: deux fois et hedra: base. (Figure formée par deux demi-plans issus d'une droite)
Dodécagone Du grec dodeka: douze et gônia: angle. (Figure plane à douze angles et douze côtés)
Dodécaèdre Du grec dodeka: douze et hedra: base. (Solide limité par douze pentagones).
Ellipse Du grec elleipsis: manque. Que l'on peut contraposer à Huperbolê: excès.
Endomorphisme Du grec endo: en dedans et morphé: forme. (Homomorphisme d'un ensemble dans lui-même)
Ennéagone Du grec ennea: neuf et gônia: angle. (Figure plane à neuf angles et neuf côtés)
Exponentielle Du latin exponens: exposant.
Exposant du latin ex: hors de et ponere: poser.
Fonction Du latin functio: accomplissement, exécution.
Géométrie Du grec : Terre et du latin metiri: mesurer (Science de l'espace)
Goniométrie Du grec gônia:angle et du latin metiri:mesurer. (Mesure des angles - mot créé en 1724 par le mathématicien Lagny)
Hendécagone Du grec hendeka: onze et de gônia: angle. (Figure plane à onze angles et onze côtés)
Heptaèdre Du grec hepta: sept, et hedra: base. (Solide à sept faces)
Heptagone Du grec hepta: sept et de gônia: angle. (Figure plane à sept angles et sept côtés)
Hexaèdre Du grec heks: six, et hedra: base. (Solide à six faces)
Hexagone Du grec heks: six et de gônia: angle. (Figure plane à six angles et six côtés)
Homocentre Du grec homos: semblable et de kentros:centre. (Centre commun à plusieurs cercles)
Homomorphisme Du grec homos: semblable et de morphé: forme. ( Application d'un ensemble dans un autre, chacun étant muni d'une loi de composition interne, telle que l'image d'un composé de deux éléments est le composé des images de ces éléments.)
Homothétie Du grec homos: semblable et de thesis: position. (Transformation géométrique)
Hyperbole Du grec huperbolê: excès, de huper « au-dessus » et ballein « lancer ».
Hypoténuse Du grec hupoteinousa: se tendant sous (les angles). Le mot hupo signifie sous, contraire de huper: au dessus.
Infini Du préfixe négatif latin in et de finitus, finire: finir. (Qui ne se finit pas)
Infinitésimal Du latin moderne infinitesimus qui vient du latin classique infinis: infini (voir infini). Mot créé par Leibniz en 1706.
Injection Du latin injectio: introduction. (Application d'un ensemble dans un autre, telle qu'il n'existe pas deux éléments ayant même image.)
Intégrale Du latin integralis, de integer: entier.
Irrationnel Du préfixe négatif latin ir, in et de rationalis: raisonnable. (par opposition aux nombres rationnels, considérés raisonnables)
Isoèdre Du grec isos: égal et hedra: base. (Solide à faces identiques),
Isogone Du grec isos: égal et de gônia: angle. (Figure plane à angles identiques entre eux)
Isométrie Du grec isos: égal et du latin metiri: mesurer. (Transformation géométrique qui conserve les distances).
Isomorphisme du grec isos: égal et de morphé: forme. (Homomorphisme bijectif)
Lemme Du grec lêmma: prémisse d'un syllogisme.
Limite Du latin limes, limitis: sentier qui borde un domaine.
Logarithme Du grec logos: discours et de arithmos: nombre. Mot créé par Napier en 1708.
Mathématique Du grec matêma:science (Sans commentaire)
Multiplication Du latin multus: beaucoup, nombreux. A noter que le mot plier se dit plicare en latin. Y-a-t-il un lien ?
Nombre Du latin numerus.
Octaèdre Du grec oktô: huit et de hedra: base. (Solide à huit faces)
Octogone Du grec oktô: huit et de gônia: angle. (Figure plane à huit angles et huit côtés)
Orthogonal Du grec orthos: droit et de gônia: angle. (Qui forme un angle droit, à 90º).
Parabole Du grec parabolê: comparaison. Elle désigne la ligne courbe dont chacun des points est situé à égale distance d'un point fixe (foyer) et d'une droite fixe (directrice). On compare donc les distances par rapport à un point et une droite. Ce mot a donc la même origine que le récit allégorique.
Parallélogramme Du grec para: à côté, de allêlo: l'un et l'autre et de gramma: écriture.
Pentadécagone Du grec pente: cinq, de deka: dix et de gônia: angle. (Figure plane à quinze angles et quinze côtés)
Pentaèdre Du grec pente: cinq et de hedra: base. (Solide à cinq faces)
Pentagone Du grec pente: cinq et de gônia: angle. (Figure plane à cinq angles et cinq côtés)
Polyèdre Du grec polus: nombreux et hedra: base (Solide à plusieurs faces)
Polygone Du grec polus: nombreux et gônia: angle (Figure à plusieurs angles et plusieurs côtés)
Postulat Du latin postulatum: demande. Principe d'un système déductif qui n'est pas un axiome, qui peut donc être mis en doute.
Prémisse Du latin praemissa; proposition mise en avant.
Quadrilatère Du latin quadri: quatre et latus: côté. (Figure à quatre côtés et quatre angles)
Quaternion Du latin quaternio: groupe de quatre
Racine Du latin radix, radicis: racine.
Rationnel Du latin rationalis: raisonnable.
Récurrence Du préfixe latin re qui indique un mouvement en arrière et de currere: courir.
Rhomboèdre Du grec rhombos: losange et hedra: base. (Parallélépipède dont les faces sont des losanges)
Série Du latin series: série.
Similitude Du latin similis: semblable. (Transformation géométrique d'une figure en une figure semblable)
Sinus Du latin sinus: pli, courbe. (Le mot sein désigne ainsi le pli de la toge en travers de la poitrine). Le mot latin lui-même est dérivé de l'arabe djayb: pli d'un vêtement.
Somme Du latin summus: qui est au point le plus haut.
Soustraction Du préfixe latin sub qui exprime la position en dessous et tractum, trahere: tirer.
Suite Du latin sequit, sequere: suivre.
Surjection Mot datant du milieu du XXe siècle, créé à partir de injection, bijection. (Application telle que tout élément de l'ensemble d'arrivée soit l'image d'au moins un élément de l'ensemble de départ.)
Syllogisme Du grec sullogismos: calcul, raisonnement. De sullogizein: rassembler, sullogos: réunion, logos: discours, parole.
Tangente Du latin tangere: toucher. Qui n'a qu'un point de contact en un seul point.
Tétraèdre Du grec tettares: quatre et de hedra: base. (Polyèdre à quatre faces triangulaires)
Tétragone Du grec tettares: quatre et de gônia:angle. (Figure plane à quatre angles et quatre côtés, peu usité)
Théorème Du grec theorema: objet d'étude, principe, de theôria: observation, contemplation.
Trapèze Du grec trapezion, diminutif de trapez: table à quatre pieds.
Trapézoèdre Du grec trapezion, diminutif de trapez: table à quatre pieds et hedra: base(solide à faces trapézoïdales)
Transcendant Du préfixe latin trans: par delà et de ascendere: monter.
Triangle Du latin triangulum, de tres: trois, et angulus: coin, angle.
Trièdre Du grec tri: trois et hedra: base (Solide à trois faces).
Trigone Du grec tri: trois et gônia: angle. (On préfèrera triangle).
Trigonométrie Du grec tri: trois, gônia: angle, et du latin metiri: mesurer. (Mesure des angles dans le triangle).
Variable Du latin variabilis, de variare: varier.
Zéro Adaptation du mot arabe sifr: vide, qui ressemble en prononciation à l'italien zefiro: zéphyr. Le mot zefiro a perdu sa syllabe intermédiaire. Le mot sifr est la traduction littérale de l'indien çunya: vide, le mot utilisé par les véritables «inventeurs» du zéro, les indiens (Le zéro a été complètement défini par l'indien Bramahgupta vers l'an 500).